En bref‎ > ‎

Compte-Rendu de l'Assemblée Générale du 22 février 2014

publié le 26 mars 2014 à 07:02 par Lionel BRUN

A l'occasion des journées Portes Ouvertes du lycée, les Rascoliens tiennent leur Assemblée générale annuelle le samedi 22 février 2014 en fin de matinée.

Le président Alain Galard débute cette réunion par la présentation des comptes 2013 tenus par Brigitte Barthélémy. Il enchaîne par le prévisionnel 2014 qui est en cours d'élaboration. Il propose d'attribuer 1100 € au prix Claude Fabre.

Lionel Brun, sollicité quant aux dépenses engendrées par l'utilisation des outils numériques, explique que la plate-forme Google ne coûte rien à l'association, mais souligne le besoin d'évaluer le coût financier du film.

Alain fait le constat, établi depuis plusieurs années, du faible nombre de cotisations.

Les comptes 2013 sont approuvés à l'unanimité des membres présents.

Lionel profite de l'occasion pour faire un utile rappel sur le réseau des rascoliens. Ce dernier rassemble 250 anciens (2 point d'entrée : site du lycée et Google +) et permet entre autres d'identifier des personnes sur les photos (il illustre son propos par une démonstration en direct). Lionel précise que tous les élèves sortant de Rascol possèdent désormais un compte sur le réseau.

Lionel résume ensuite à l'ensemble des participants le projet de film de promotion des filières techniques. But : informer au plus tôt les jeunes de la réalité des métiers existant dans l'industrie.

Il se déclare très surpris par le niveau actuel de sous-information (ex. aux Portes Ouvertes de la veille, nombre de participants qui ne conaissent pas ces filières) et en conclut qu'amener l'information sera déjà une très bonne chose. Il rappelle le choix du moyen vidéo et la volonté de glisser un message sur la féminisation de ces métiers.

Un film d'introduction (2 min) présenterait une ancienne élève qui explique son travail, puis un micro-trottoir reprenant les clichés très ancrés. On démonterait ces idées reçues par le biais d'une jeune fille évoluant dans ces métiers. Un site est déjà en cours de réalisation à l'adresse technique-rascol.blogspot.fr. Il héberge d'ores et déjà les vidéos existantes (DVD). Lionel explique qu’une action de remodelage du site est lancée pour le rendre plus attractif pour des élèves de collège. Quatre élèves du lycée volontaires et intéressés travaillent avec lui là-dessus. L'idée est de créer un personnage avec des bulles qui présente les vidéos. Lionel montre les premiers projets de dessins (le dessinateur étant Johan Berges, un élève). Il explique que celui-ci serait intégré dans un décor « rascolien ».

Au niveau du film, le groupe de travail dédié a déjà trouvé la réalisatrice (Margot Méli) et l'actrice principale : « Karen Rataboul » (25 ans). Lionel souligne le fait que le projet est relativement ambitieux et qu'il convient de bien faire les choses pour disposer d'un outil efficace. Il indique que le proviseur est prêt à faire contribuer le lycée. Il faudrait pour cela créer quelques films thématiques supplémentaires sur certaines filières. 15 jours de travail sont vraisemblablement nécessaires pour réaliser le film principal. La réalisatrice dispose d'un statut d'auto-entrepreneur. Ce film devrait coûter aux alentours de 1000 €. Les rascoliens financeraient le premier (introduction). Le lycée financerait les éventuels suivants. Lionel rappelle que le film existant sur les Techniciens d'Usinage est déjà utilisé par Patrick Gâtines (présent dans l'assemblée) ou lui-même et semble apprécié (lors des Portes Ouvertes, notamment) par le public.

Il fait le constat qu'aujourd'hui, un bon tiers de chaque classe n'est pas du tout motivé (là par défaut).

Bernard Gilabert, ancien chef des travaux de l'établissement, insiste sur le besoin de faire passer le message que les filières techniques permettent aussi la capacité à se reconvertir ultérieurement. Cliché d'une spécialisation extrême très ancré.

Michel Gardes et Jean Serin, membres du groupe de travail indiquent que cela a été retenu dans le scénario. Jean met en avant le besoin de faciliter l'accès aux élèves de collège.

Lionel rappelle l'existence des ENT dans l'académie qui permettent de leur écrire directement.

Patrick suggère d'utiliser directement Youtube.

Lionel précise que de nombreuses vidéos sont déjà disponibles, mais qu'il faut mieux les articuler.

Patrick propose de faire aussi, dès cette année, un film thématique sur la carrosserie pour lutter contre l'image ultra-spécialisée de cette filière. Deux filles (seconde et terminale) étaient présentes aux P.O. du lycée et pourraient faciliter la chose.

Lionel explique que le proviseur a parlé de faire deux ou trois films par an sur le budget « communication » du lycée. Il propose de voter sur la consommation de 1000 € pour le film d'introduction cette année.

Michel Teillol demande ce qu'il en est des droits du dessin de l'élève.

Lionel explique que le lycéen est d'accord pour les céder et qu'il compte présenter ce projet dans son dossier pour les beaux arts.

Michel T. insiste sur le besoin de garder une trace écrite de la cession de droits.

Plusieurs membres de l'A.G. incitent par ailleurs à rémunérer l'élève pour son travail de qualité.

Lionel indique qu'il fera tout cela dans les règles et rappelle qu'il fait déjà signer un droit à l'image pour les participants aux films.

La dépense, portée à 1500 €, est ajoutée au budget prévisionnel 2014 sur approbation unanime de l'A.G.

Michel Gardes appelle à bien être conscient qu'on finance ce projet sur des fonds résiduels et non sur des ressources spécifiques.

Michel T. rappelle que le livret A contient les restes du centenaire (plusieurs milliers d'euros, depuis 2005) et que la finalité de l'association n'est pas de conserver cet argent indéfiniment.

Patrick relance l'idée de faire passer le message dans la presse (Dépèche du midi, France 3).

Lionel considère que la priorité est la réalisation du film et qu'il faudra ensuite se soucier de la communication.

Arrivées de M. Trigosse, proviseur, et Mme Vielledent (proviseurs adjointe).

Lionel résume les projets de l'association pour l'année (film et prix C. Fabre).

Le proviseur remercie l'association et souligne la difficulté à faire passer le message de la féminisation. Les effectifs sont en hausse, mais demeurent extrêmement masculins. Il se déclare content de constater que l'esprit de Rascol (promotion sociale) demeure.

Départ du proviseur et du proviseur-adjoint.

Lionel demande à ce que l'association informe et remercie les membres cotisants pour leur soutien qui permet de réaliser les actions.

Alain demande si le renouvellement des trois membres (M. Teillol, Paulette Vicente et ) au C.A. peut être entériné. Florence Fabre porte la voix de Paulette qui souhaite se retirer.

Michel Teillol veut bien rester, compte tenu du faible nombre de volontaires dont il se désole.

Inquiétude manifestée par l'A.G. sur la baisse du nombre de membres.

Robert Viala considère que les anciens ne sont pas là pour faire le travail du lycée et encourage la direction de l'association à mettre en place des événements plus axés sur les retrouvailles.

Lionel mentionne le manque de retour des anciens suite aux sollicitations.

M. Teillol rappelle les échéances à venir et notamment les 150 ans de Rascol. Peut-être est-ce l'occasion idéale.

Lionel informe l'A.G. qu'il a retrouvé le reliquat des livres sur l’histoire de l'établissement rédigés par Justin Combelles.

Michel Teillol demande comment organiser le prix C. Fabre.

Lionel indique qu'il se chargera de faire passer l'affichette transmise par Michel T.

La séance est levée par Alain qui s'engage à proposer des dates pour élire le bureau, conformément aux statuts.

Un certain nombre de participants se retrouvent pour un déjeuner amical à proximité du lycée.


Rédigé par Pierrick GARNIER

Comments