En bref‎ > ‎

Assemblée Générale Rascol-Liens 28/02/2015

publié le 3 mars 2015 à 05:55 par Lionel BRUN   [ mis à jour : 3 mars 2015 à 05:56 ]

Points marquants

  • Présentation et validation des comptes 2014.

  • Interrogations sur la forme de l'association et son avenir (baisse du nombre de membres) et sur la manifestation des 110 ans (peu de réponses jusqu'à présent).

  • Prochain C.A. positionné le 11/04/2015 (organisation des 110 ans).

  • Bilan des actions de l'année et revue des projets pour 2015.

  • Renouvellement de certains mandats au C.A.

Résumé des échanges

En cette journée de Portes Ouvertes du lycée, l'association des anciens élèves du lycée Rascol tient son Assemblée Générale annuelle.

Lionel Brun explique que l'actrice qui devait initialement tenir le rôle de l'élève dans le film s'est désistée. Elle a été remplacée au pied levé par Cathy, qui est présente aujourd'hui.

Le proviseur effectue une brève visite pour saluer les présents et souhaiter une bonne matinée à tous. Il se réjouit du succès des Portes Ouvertes.

Lionel rebondit sur le thème de la fréquentation du lycée en informant de la présence de 200 élèves supplémentaires dans l'effectif de cette année. Le lycée est « plein ». Il y voit l'action des Portes Ouvertes et la conséquence du redécoupage du bassin d'influence datant de deux ans. Le nouvel objectif est désormais, selon lui, d'améliorer la qualité du recrutement (réduire les orientations par défaut).

Michel Gardes et Lionel rappellent que certains 3ème « justes » hésitent parfois à aller en lycée pro, alors que cela leur apporterait bien plus (intérêt, emploi, voir reprise de confiance avec les études) qu'un échec en voie générale.

Brigitte Barthélemy présente les comptes 2014 et une comparaison avec 2013. Il en ressort une baisse continue des cotisations qui réduit les recettes et une part significative des dépenses liée notamment au prix Claude Fabre. En conséquence, l'exercice 2014 fait apparaître un déficit de 1206,52 euros. Le livret A restant toutefois garni de 10 253,8 €. Les comptes sont validés à l'unanimité.

Les deux Michel, Gardes et Teillol, posent la question de la pérennité de l'association sous cette forme et, dans un premier temps, du maintien des 110 ans au vu du faible retour (moins d'une vingtaine de réponses.

Lionel reconnaît que les retrouvailles thématiques par classes ont plus d'écho. Des collègues demandent cependant si les anciens élèves peuvent jouer un rôle pour les stages, recherche d'emploi.

Quel modèle pour l'avenir ? La question mérite d'être posée. Les nouvelles générations ne semblent pas intéressées par l'association telle qu'elle s'est présentée pendant des décennies. Plusieurs raisons sont avancées par les uns et les autres : profusion des moyens de communication (les anciens élèves ne sont plus le moyen principal de recherche de « vieux camarades »), temps passé à Rascol (plus de collège, peut-être moins d'internes), nombre d'écoles différentes fréquentées (collège, mais aussi études supérieures, qui multiplient les expériences et diluent le lien), populations plus mobiles (et donc moins proches d'Albi)...

Les participants s'accordent sur le fait que l'organisation des 110 ans telle qu'elle était envisagée doit probablement être revue à la baisse.

Bernard Gilabert étend le constat à une majorité d'associations d'anciens élèves. Elles sont en perte de vitesse, généralement. Le gros travail fait par Rascol-Liens ces dernières années a aussi ses limites (il dépend de l'étroitesse du lien avec le lycée).

Claude Brun rappelle que par le passé, il y avait un noyau dur.

Bernard G. souligne que sans Lionel, le lien avec le lycée serait faible.

Lionel espère que le contact entre le lycée et les élèves se maintiendra mieux à l'avenir grâce à l'adresse courriel qu'ils conservent désormais au-delà de leur passage. Peut-être faut-il y voir une perspective d'avenir pour l'association.

Michel G. estime que l'association doit se concentrer sur les actions concrètes (prix C. Fabre, actions de promotion) et peut-être moins sur l'organisation de grands évènements, même si cela avait fait l'objet de quelques critiques d'anciens (qui, pour autant, ne semblent pas répondre présent pour les 110 ans).

Alain propose de rendre la cotisation facultative pour encourager les adhésions. Au vu de la collecte actuelle, cela ne changerait pas forcément grand-chose en termes de rentrées d'argent, car nombre de ceux qui cotisent actuellement continueraient probablement de le faire.

Il semble toutefois à Michel T. que la collecte d'une adhésion est obligatoire, d'un point de vue réglementaire, pour une association.

Lionel et Alain militent pour conserver l'organisation d'un repas au lycée et proposent de lancer rapidement la publicité autour de la manifestation pour évaluer la réponse du public visé.

Michel T. propose de se fixer fin avril pour statuer sur la réponse du public.

La tenue d'un Conseil d'Administration est décidée par les participants pour le 11/04/2015 à 10h30, au lycée, pour préparer l'organisation des 110 ans.

Lionel enchaîne avec le bilan de l'année 2014 :

  • prix Claude Fabre : Franck Vabre, le lauréat 2014 a tenu promesse et fait des retours passionnants de son aventure. Il sera convié aux 110 ans en juin. Léa (qui a aussi reçu un prix en 2014) continue son parcours à Rascol. Pour le moment, quatre élèves sont candidats au prix 2015. Lionel va faire un dernier appel à candidatures et il transmettra ensuite les dossiers au jury.

  • Commémoration du 11 novembre : belle cérémonie, beau discours du proviseur qui s'est notamment appuyé sur des extraits du livre de Justin Combelles. Il y avait beaucoup d'élèves et d'adultes.

  • Le Réseau des Rascol-Liens permet désormais à plus de 500 membres de recevoir des informations sur l'actualité des anciens élèves.

  • La récupération du stock de livres de Justin Combelles a permis de donner un exemplaire supplémentaire au CDI (qui rencontre du succès) ainsi qu'à la médiathèque d'Albi. La conservation d'un petit stock pour permettre à l'association de faire des cadeaux est prévue. Le reste est désormais remise en vente (15 € pour les membres, 25 € sinon). Parallèlement, il est envisagé de numériser l'ouvrage pour le mettre en ligne. Il subsiste des difficultés pour mener à bien ce projet : la récupération de la version numérique chez l'imprimeur et d'une preuve de la jouissance des droits d'auteur par l'association (Michel G. et Christian Calvière ont commencé un travail de tri des archives de l'association qui permettra peut-être de remettre la main dessus).

  • Bulletins Rascol-Liens : Michel a poursuivi cette année encore son travail de rédaction du bulletin.

  • Le site de promotion des filières technologiques est en ligne (Indus.rascol.net). Il contient des présentations combattant les idées reçues et encourageant les filles à rejoindre le lycée. Cathy se présente. Elle est élève en seconde bac pro Maintenance des Équipements Industriels. Le film dans lequel elle tient le rôle principal n'est pas encore monté, mais une première version est diffusée lors de la réunion. L'impression générale est très positive. Le choix d'une musique de fond anglaise fait débat, mais se justifie par le fait de ne pas perturber le message. Les volontés de ne pas faire de plans larges et de se focaliser sur une journée représentative d'une véritable élève sont justifiées par Lionel. Il rappelle que l'objectif du film est de constituer une accroche pour donner envie aux élèves de collège d'en savoir plus, par le biais des Portes Ouvertes notamment. La vidéo est en cours de finalisation et devrait être disponible bientôt. Le contenu actuel du site est rappelé à l'assistance par Lionel qui ajoute que des vidéos sur le bac pro électrotechnique et sur la filière MEI sont à venir. L'effort porte volontairement sur ces filières à débouchés qui, mal connues, peinent à recruter. ADECCO, par exemple, recherche régulièrement des Techniciens d'Usinage auprès de Rascol. La Verrerie Ouvrière d'Albi recherche aussi une dizaine de femmes pour conduire des lignes de production et peine à les trouver. Lionel insiste sur l'importance de la présence de filles dans les classes, qui contribue à apaiser l'ambiance générale.

  • Le projet des retrouvailles 110 ans lancé pour 2015 (20 juin). Organisation restant à définir (prochaine réunion du C.A. consacrée).

Jean Serin rappelle que la promotion des filières technologiques auprès des filles demeure encore et toujours difficile. Cathy explique que le bac pro fait peur à beaucoup. Lionel rappelle que le besoin économique est là et que pas mal d'adultes en recherche d'emploi viennent au GRETA faire un bac pro TU et trouvent directement du travail ensuite.

Alain présente les renouvellements de mandat au C.A. :

  • Brigitte Barthélémy

  • Christian Calvière (qui ne souhaite pas continuer à participer au C.A.)

  • Robert Calvière

  • Florence Fabre

  • Michel Gardes

  • Bernard Gilabert

  • Jean Serin

Le renouvellement desdits membres est acté, sauf celui de Christian, qui n'était pas candidat.

Jean raconte qu'avec Michel G., ils ont récemment présenté à cinq ou six classes de Rascol les métiers du technique. Ils sont prêts à rééditer l'expérience, même si le fait de venir sur des horaires supplémentaires a probablement freiné l'enthousiasme du public...

Le fils de Lionel (étudiant à Sciences Po Paris et ancien élève de Rascol) est aussi venu présenter son parcours aux élèves.

L'Assemblée Générale se termine et une douzaine de participants se retrouve au repas.


Présentation des événements de l'année.

Rédaction Pierrick GARNIER

Comments